Plurielles-logo

Responsable(s) de l'équipe


L'Équipe de Recherche Créativité et Imaginaire des Femmes (ERCIF) poursuit ses recherches sur le féminin dans les arts et la littérature à l'Université Bordeaux Montaigne depuis sa création, en 1985, par Élisabeth Béranger et Ginette Castro. L’année 2025 marquera ses quarante ans d’existence. 

Équipe d’accueil autonome jusqu’en 2002, l’ERCIF a rejoint à cette date l’EA LAPRIL, puis en 2011 l’EA CLARE, où elle a continué à mener ses activités sur l’imaginaire féminin, en entretenant une collaboration étroite avec l’équipe interne LaPRIL, dont le domaine d’investigation est l’imaginaire littéraire et artistique, qu’elle enrichit d’une perspective « genrée ».

Les études de genre qu’elle conduit, du fait de leur transdisciplinarité intrinsèque, se déploient surtout dans des opérations communes à plusieurs composantes de l’unité, à ses axes transversaux, à d’autres unités de recherche de l’Université Bordeaux Montaigne (ex. CLIMAS), ainsi que des partenariats suivis avec plusieurs universités françaises (ex. : Pau) et étrangères (ex : ATU, Téhéran ; Bacau ; Sfax) et favorise les interactions avec le milieu culturel local. 

Située au carrefour des spécialités, l’ERCIF se présente comme un lieu de décloisonnement de la recherche. Son fonctionnement consiste en des travaux collectifs transdisciplinaires menés au cours d’un séminaire mensuel, de journées d’étude et de colloques internationaux qui donnent lieu à publication et offrent un lieu de rencontre aux jeunes chercheur.e.s intéressé.e.s par les gender studies au niveau doctoral et post-doctoral. Elle collabore régulièrement avec des artistes et organise, à l’intention des étudiant.e.s et du grand public, des conférences-débats avec des personnalités invitées.

Lire plus

L’équipe rassemble des chercheur.e.s dans le domaine des humanités, élargi aux langues et aux sciences sociales, juridiques et médicales, autour d'un intérêt commun pour :

  • l’étude des diverses formes sous lesquelles se manifeste la créativité des femmes dans tous les domaines littéraires et artistiques (créations photographiques, cinématographiques, plastiques, chorégraphiques, musicales, etc.) : résilience, questionnement, capacité d’agir (agency) recherche de solution pour échapper à la domination et aux discriminations, figures artistiques connues, méconnues ou oubliées de l’histoire, anonymes mis en lumière par la micro-histoire ; les recherches sur l’imaginaire (du) féminin, (du) masculin / féminin et les questions de genre qui y sont associées. Les gender studies font l’objet d’une réflexion et d’une approche comparée, en particulier Amérique du nord / Europe.
  • l’étude des diverses formes sous lesquelles se manifeste la créativité des femmes dans tous les domaines littéraires et artistiques (créations photographiques, cinématographiques, plastiques, chorégraphiques, musicales, etc.) : résilience, questionnement, capacité d’agir (agency) recherche de solution pour échapper à la domination et aux discriminations, figures artistiques connues, méconnues ou oubliées de l’histoire, anonymes mis en lumière par la micro-histoire ; les recherches sur l’imaginaire (du) féminin, (du) masculin / féminin et les questions de genre qui y sont associées. Les gender studies font l’objet d’une réflexion et d’une approche comparée, en particulier Amérique du nord / Europe.

L’approche multiple, sans exclusive (littéraire, artistique, historique, géographique, philosophique, anthropologique, sociologique, juridique ou médicale), s’effectue dans une perspective résolument diachronique, laissant une large place à l’histoire des cultures et des mentalités (place de la femme et statut du féminin dans la société) et comparatiste (le champ d’investigation s’étend à toutes les aires culturelles).

Les travaux de l’équipe impliquent une trentaine de chercheurs d’universités françaises et étrangères ainsi que 11 chercheurs associés. Des programmes ont été mis en œuvre en collaboration avec le LaPRIL, le CIRAMEC, le CEREC, ou encore l’UR CLIMAS. L’ERCIF collabore régulièrement à l’international avec le LERIC (référente Wafa Elloumi, Université de Sfax, Tunisie), l’INTERSTUD (référente Catalina Balinisteanu, Université de Bacau, Roumanie) et le Centre for the Study of Contemporary Women’s Writing (CCWW, University of London).

A nude statue of feminist Mary Wollstonecraft is causing controversy — just like she did ©Paul Childs/Reuters; Lily illustration

Nos équipes internes:

CELFA

Centre d’Etudes Linguistiques et littéraires Francophones et Africaines

Le CELFA (Centre d’Études Linguistiques et littéraires Francophones et Africaines) est l’un des centres les plus anciens de l’Université Bordeaux Montaigne. Il est l’émanation du CELMA (Centre d’Étude

CEREC

Centre d’Études et de Recherches sur l’Europe Classique

Le CEREC a été fondé en 2000. D’abord spécialisé dans l’étude du XVIIe siècle européen, il s’est ouvert au XVIIIe siècle à partir de 2007. À la faveur de la création de l’UR Plurielles, il s’est enric

CEREO

Centre d’Études et de Recherches sur l’Extrême-Orient

Le CEREO a été créé en 1993. Il est spécialisé dans l’étude des littératures d’expression chinoise (Chine et Taiwan), notamment dans les problématiques de la traduction et de la réception. Il a organi

CES

Centre d’études slaves

Le Centre d’études slaves, qui s’est constitué en tant qu’équipe interne de l’UR CLARE lors du quinquennal 2015-2020, développe des recherches sur le monde est-européen et slave dans le domaine des la