Plurielles-logo

Dong Xi, Destin trafiqué, roman traduit du chinois par Shao Baoqing et Elsa Shao

Publié il y a 3 mois

Dong Xi, Destin trafiqué, roman traduit du chinois par Shao Baoqing et Elsa Shao, Arles, Éditions Actes Sud, coll. « Lettres chinoises », septembre 2022.

Le CEREO annonce la publication du roman de Dong Xi.

Bien qu’il ait dépassé le seuil d’admission, le jeune Changchi n’a pas de place à l’université. Originaire d’un village de campagne, il semble ne pas être tout à fait prioritaire, à moins qu’il ne s’agisse d’une erreur – et son père Wang Huai veut en avoir le cœur net. Car Changchi fait preuve depuis l’enfance de capacités scolaires indéniables et personne aux yeux du vieux Wang ne doit l’empêcher de réaliser le rêve d’élévation sociale de sa famille.

Ainsi s’ébauche ce roman, cette équipée haute en couleur : un paysan persuadé que justice sera faite et son fils, pétri de honte à ses côtés, campent devant les locaux du service des concours. Passent les heures, les jours et déjà s’enchaînent désastres et mépris, péripéties et fatalités. Humiliés, tous deux retournent au village où le travail des champs reprend, mais le rêve ne peut s’évanouir et l’étudiant repart, contraint par son père à rejoindre la ville pour encore une fois réclamer son dû, sa place, leur place au soleil. Manque d’argent, mauvaises rencontres, les aventures de ce fils honnête ne font que commencer.

Sarcastique, désopilante, palpitante, cette comédie humaine au style alerte est une histoire d’oppression et de résistance habitée par l’humour noir d’un écrivain originaire de la campagne qui sait de quoi il parle.

Un extrait sur le site de l’éditeur
https://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/destin-trafique

Dong Xi est né en 1966 dans la province du Guangxi. Après des études suivies dans des conditions précaires, il devient professeur de chinois puis écrivain et scénariste. Ses nouvelles rencontrent rapidement leurs lecteurs, elles sont adaptées pour la télévision et remportent un vif succès. Dong Xi a publié deux livres traduits en français aux éditions de l’Aube.